Rencontre Avec

Anne Merlet, pour la Maison Raynaud

Les animaux passent à table !

La Maison Raynaud, porcelainier depuis 160 ans et spécialiste des arts de la table, a laissé carte blanche à la céramiste Anne Merlet afin de créer un décor de table. De là est née la « collection Bucolique ». 

Anne Merlet, spécialiste de la porcelaine blanche, a installé son atelier dans la campagne limousine, à quelques kilomètres de Limoges, la Capitale de la porcelaine. Elle y trouve refuge et source d’inspiration. Diplômée en céramique et en art plastique, elle revient sur l’invitation envoyée par Bertrand Raynaud, à la direction de l’entreprise, et qui a donné naissance à la collection « Bucolique ».

L’esprit de l’animal comme décor

La vie pastorale est un classique des décors sur porcelaine : « Il y a toujours eu des scènes bucoliques, avec des vergers, dans la porcelaine de Limoges. » L’animal est une source d’inspiration fréquente chez les sculpteurs, au point que certains en ont fait leur spécialité. Anne Merlet cite volontiers François Pompon, connu pour avoir taillé le marbre pour Auguste Rodin, Camile Claudel et pour avoir réalisé le célèbre Ours Blanc, qui compte parmi les sculptures les plus appréciées des visiteurs du Musée d’Orsay. Elle évoque aussi François-Xavier Lalanne et son travail figuratif.

L’animal est riche en source d’inspiration. Récemment, j’ai créé des oiseaux dont les ailes reprenaient la forme d’une queue-de-poisson.

Anne Merley
Crédit Photos : Maison Raynaud et Anne Merlet

Accrocher la lumière et favoriser l’imaginaire

Pour sa collaboration avec Raynaud, Anne Merlet s’est intéressée à la poule, au cochon et au mouton. « C’est un travail qui s’apparente à la sculpture. Il faut rechercher dans le biscuit la matière qui va permettre d’accrocher la lumière avec un jeu de facettes. C’est aussi une façon de voir l’animal de différentes façons ».
Les facettes qui forment le corps des animaux donnent un rendu inattendu et un côté décalé par rapport à la traditionnelle porcelaine de Limoges : « À l’époque, je travaillais aussi pour Walt Disney et le style à la fois caricatural et humoristique des personnages du studio d’animation se retrouvent dans ces créations. »

Crédit Photos : Maison Raynaud et Anne Merlet

Une création en toute liberté

Cette commande est singulière et inédite, tant pour Anne Merlet que pour la Maison Raynaud qui a laissé libre cours à l’imagination et à la créativité de l’artiste.

 Le blanc, une infinie source d’inspiration

C’est tout naturellement que la céramiste a produit des pièces en blanc : « Je trouve cette couleur plus intéressante, notamment pour la sculpture. La porcelaine blanche accroche mieux la lumière, et la lecture de la forme est plus vivante. De plus, quand on regarde l’histoire de la porcelaine de Limoges, il y a de très belles créations de couleur blanche au niveau du décor et des centres de table ».

S’il y a quelque chose qu’Anne Merlet retient de cette collaboration, en sus de son caractère inédit, c’est bien la sensibilité commune avec Bertrand Raynaud : « Parfois, il y a des résonances entre certaines personnes. Et pendant les dix-huit mois passés dans son atelier, nous avons toujours été sur la même longueur d’ondes. » Une affinité qu’on imagine partagée et qui fut pour le moins prolifique.

X
X

Nouveaux verres,
nouvelle vaisselle,
nouveaux couverts...

Ré-enchantez votre table
à l'occasion des fêtes
de fin d'année !

Rendez-vous dans le magasin
le plus proche de chez vous !