Rencontre Avec

Annie Quentel

Henriot – Quimper : collection « Barr Avel »

Avec son pinceau très fin, Annie Quentel tire délicatement un trait d’union entre la côte bretonne et l’océan Atlantique qui lui fait face. Avec sa collection « Barr Avel », qu’elle a imaginée et dessinée pour la marque Henriot-Quimper, l’artiste lithographe apporte un nouveau souffle aux assiettes de la Faïencerie quimpéroise. Rencontre.

Ce n’est pas en coup de vent ni par hasard qu’elle visite les ateliers de la Maison Henriot. Elle y fait un voyage, un voyage dans le temps, sur les traces de son enfance. « Quand j’ai visité les ateliers, je me suis revue à table, chez ma grand-mère. Nous allions aussi chez des amis de mes parents. Ils avaient habillé un mur entier avec des assiettes Henriot. Cela m’a marqué et fasciné ». 

Pour elle, c’est d’abord la belle vaisselle qui fait les traditions et non l’inverse. Lorsque la collaboration entre Jean-Pierre Le Goff, directeur des faïenceries Henriot-Quimper et Annie Quentel se concrétise, l’artiste s’inspire du motif Fleuri Royal et de la couleur bleue pour imaginer la collection de six assiettes.

« J’ai utilisé le Fleuri Royal, motif emblématique d’Henriot, puis j’en ai fait autre chose. Je l’ai mis en mouvement. Les pétales rouges et bleus d’une marguerite s’envolent, se transforment en un banc de poissons avant de revenir sous forme de fleurs. Au fil de la création, une âme ressort et le nom vient de lui-même : Barr Avel ; « coup de vent » en breton ».

Crédit photo : Henriot-Quimper, Annie Quentel
Crédit photo : Henriot-Quimper, Annie Quentel

Vent, terre, eau, peinture

Chacune des assiettes de la collection est singulière mais toutes se suivent et se répondent. On l’observe d’autant mieux lorsque la table est dressée. La fluidité du langage pictural, cette diplômée des Beaux-Arts et amoureuse de la nature Bretonne a su la révéler en liant subtilement les éléments vent, terre et eau. « Barr Avel, c’est un mélange entre la mer et la campagne ; un trait d’union que trace le vent entre la terre et l’océan. D’ailleurs, cette alliance, on la retrouve particulièrement sur les côtes bretonnes, avec les sentiers fleuris en bord de mer ».

Aujourd’hui, en passe de transmettre sa sensibilité à travers l’enseignement, Annie Quentel continue à surprendre à travers ses œuvres qui nécessitent une toute autre approche : la gravure plutôt que la peinture. Cependant, le matériau reste de la même famille, la céramique.

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux