Crédits Photo : India Mahdavi pour Monoprix
Rencontre Avec

India Mahdavi

Velours toujours

On pourrait la qualifier de grande prêtresse du design et de la couleur. Elle a su marier les deux au point d’en faire une « religion » à laquelle les plus grandes Maisons – Hôtel des Cloîtres à Arles, boutiques « Red Valentino », « Maison Ladurée », restaurant « Sketch » à Londres – se convertissent. En 2017, elle imagine une « Talisman Table » nomade pour Louis Vuitton et crée même une collection pour l’enseigne Monoprix.

Portrait d’une femme qui déteste les pièces impersonnelles et place le confort avant toute chose. 

C’est avec « un appareil photo dans le regard », comme elle aime se définir, qu’India Mahdavi naît à Téhéran, en 1962. Elle débute sa vie entre Cambridge (Massachusetts), Heidelberg (Allemagne), Vence et Paris, photographiant mentalement des ambiances qui façonneront son Art, et développeront son appétence pour la recherche du confort absolu.

Elle déteste les pièces impersonnelles. Elle considère le velours comme étant l’une des seules matières à la fois sensuelle et capable de capter les couleurs. À ses yeux, la couleur est un objet et la matière un capteur de lumière.

Crédit photo : India Mahdavi

Premiers pas dans ceux de Christian Liaigre 

Après être passée par les meilleures écoles américaines de design industriel (Cooper Union), de graphisme (School of Visual Arts), et de mobilier (Parsons, The New School for Design), India Mahdavi débute sa carrière aux côtés de l’architecte décorateur Christian Liaigre.

Elle sera sa Directrice Artistique pendant plus de 7 ans avant de voguer de ses propres ailes, avec l’ouverture de son propre studio de création parisien. En 2003, elle lance sa première collection de mobilier. En 2012, elle ouvre sa première boutique « Petits Objets ». Mais ce sont surtout les grandes Maisons et marques pour lesquelles elle travaille qui, couplées à son talent, vont faire d’elle une designer mondialement connue et reconnue.

Des intérieurs pour voyager

India Mahdavi imagine des intérieurs qui font voyager et éveillent les sens. Pour la franco-iranienne d’origine égyptienne, les lieux de vie doivent d’abord être des cocons, des espaces conviviaux où l’on aime se lover pour prendre du temps pour soi.

Ce fort parti pris ressort d’ailleurs très distinctement à travers les intérieurs qu’elle habille : du rose, toujours du rose et encore du rose pour le restaurant londonien « Sketch », conçu par le Chef Pierre Gagnaire et le restaurateur Mourad Mazouz ; des verts tendres, du velours, des mauves doux pour la « Maison Ladurée » à Genève, des boudoirs en guise de boutiques pour « Red Valentino ». Elle imagine presque toujours des espaces surréalistes, proches de l’univers des contes dont une certaine Alice pourrait bien être l’éternelle héroïne.

Crédits Photo : India Mahdavi pour Monoprix

De Louis Vuitton à Monoprix

Ces univers, India Mahdavi leur donne également vie à travers des objets, comme la « Talisman Table » qu’elle a réalisée pour Louis Vuitton, dans le cadre de la collection « Objets Nomades » du malletier.

Lancée à l’occasion du Salon du Meuble 2017, à Milan, cette table de marqueterie en cuir s’inspire des tonalités du Moyen-Orient. Elle se déploie comme un éventail et s’orne d’un plateau amovible, sorte d’œil bleu protecteur.

Toujours sur le thème du voyage, India Mahdavi imagine également une collection de produits arts de la table aux motifs africains pour l’enseigne Monoprix.

De par ses créations, l’architecte, designer, styliste et parfois aussi décoratrice affirme sa vision du design qui consiste à « mettre une fonction dans un volume » en s’appuyant sur un style qu’elle définit comme « nomadisme élégant et maximaliste ».

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux