Collection Bleu Salé de Saint Clément et Lunéville
Crédit photo : Jolies Céramiques
Rencontre Avec

Jolies céramiques, trois siècles de savoir-faire français

Des émaux à la faïence, la céramique mise en lumière

Les « Jolies Céramiques », un bien joli nom pour ce groupe qui coordonne aujourd’hui les activités d’une douzaine de manufactures retraçant trois siècles de tradition et de savoir-faire français dans le domaine des émaux, de la faïence, de la céramique et du cristal. Rencontre avec Jean-Claude Kergoat, son directeur.

L’histoire des « Jolies Céramiques » commence en 1996 à Briare. Jean-Claude Kergoat travaille alors à redresser des entreprises en difficulté dans le secteur de la construction lorsque que son destin croise celui de Émaux de Briare. La manufacture au savoir-faire unique dans les mosaïques, reconnue dans le monde entier, connaît des difficultés. L’entrepreneur se lance un premier défi, l’acquérir pour lui donner un nouveau souffle. « J’ai été séduit par la noblesse des matériaux, leur aspect patrimonial, j’avais envie d’exercer mon savoir-faire pour rétablir les entreprises vers un chemin d’avenir. »

Les arts de la table font une entrée remarquée un peu plus tard en 2012, alors que Faïence et cristal de France, groupe lorrain qui compte notamment la célèbre manufacture de Lunéville, la faïencerie de Niderviller et les cristalleries de Portieux et de Vallérysthal, rejoint le groupe. A grand renfort de créativité, de pugnacité et de marketing, Jean-Claude Kergoat applique son expertise pour sauver chacune de ces manufactures françaises. « Ce n’est pas toujours très simple de fabriquer en France, les manufactures se battent dans un environnement compliqué et elles sont confrontées à des différentiels de coûts très importants par rapport à celles qui ont décidé d’exporter leur production. J’ai voulu mettre mes compétences au service d’un projet et c’est ainsi qu’est né le groupe « Jolies Céramiques » qui a pour vocation de regrouper de belles manufactures de céramiques pour le bâtiment, l’industrie et les arts de la table. »

La collection Obernai
Crédit photo : Jolies Céramiques

« Mon seul rôle est de faire en sorte que cette histoire ne soit pas oubliée »

Aujourd’hui, « Les Jolies Céramiques » regroupent sept marques spécialisées dans la céramique ornementale et le cristal, soit 3 siècles de tradition et de savoir-faire à travers l’hexagone. Des manufactures de plus de 250 ans, qui ont toutes gardé leur identité propre liée à leur longue histoire. Saint-Clément s’impose comme la manufacture de faïence artistique aux pièces décoratives peintes à la main tandis que Lunéville est synonyme de faïencerie « bourgeoise », les faïenceries Utzschneider à Sarreguemines arborent des décors ultra-classiques et  Niderviller est restée reconnue pour ses produits de luxe autrefois destinés à la noblesse. Il y a aussi Deshoulières, spécialisée dans la porcelaine blanche et dont l’origine remonte à 1826 . « Mon seul rôle est de faire en sorte que cette histoire ne soit pas oubliée souhaite Jean-Claude Kergoat. Quand une maison acquiert une telle expérience et dure pendant plusieurs siècles, elle a forcément des atouts. À moi de les mettre en lumière. »

Si chacune a gardé sa singularité, elles ont en revanche pour point commun un savoir-faire inégalé transmis depuis des générations. Un savoir-faire qu’il faut perpétuer, transmettre à de nouvelles générations, et rendre attractif. Assurer la relève constitue aujourd’hui et dans les années à venir un défi majeur pour Jean-Claude Kergoat.

Ensemble Grand siècle
Crédit photo : Jolies Céramiques

Une dynamique de groupe au service de la céramique

Si l’entrepreneur reste attentif à la nécessité de rajeunir régulièrement les collections d’arts de la table de ses manufactures, il reste cependant prudent. « Nos bestsellers sont souvent les formes les plus classiques. Si ces intemporels figurent toujours au catalogue ce n’est pas parce que nous sommes nostalgiques mais parce que nos clients les réclament ! » confie Jean-Claude Kergoat qui constate que la véritable dynamique de Jolies Céramiques se joue ailleurs. « L’entreprise, c’est un être vivant. Avec la même volonté intrinsèque de se perpétuer, de se renouveler et c’est vrai aussi pour les entreprises ! Chaque nouvelle acquisition permet de rafraîchir l’ensemble, cela apporte de nouvelles idées, nous comparons des techniques, échangeons des procédés et tout le monde y gagne. »

X