Crédit photo : Haviland
Crédit photo : Haviland
Rencontre Avec

Myriam Pariente, dirigeante d’Haviland

Repousser les limites de la céramique

En 1842, David Haviland a contribué à faire de Limoges la capitale mondiale de la porcelaine. Presque deux siècles plus tard, Haviland incarne toujours l’excellence à la française et met un point d’honneur à proposer une production 100% française. A la tête de la prestigieuse Maison, Myriam Pariente s’est donné pour mission de défendre, préserver et transmettre cet artisanat d’exception.

Quels savoir-faire la maison Haviland perpétue-t-elle depuis 1842 ?

Myriam Pariente : Initialement, la famille Haviland est une famille américaine de négociants en porcelaine dont l’un des frères, David, quitte New York pour Limoges afin de créer un atelier de décors. Faisant appel aux meilleurs peintres en porcelaine de l’époque, le succès est immédiat. Pour répondre à cet enthousiasme, il décide de fonder sa propre manufacture dans laquelle il fera installer le premier four à porcelaine capable de cuire plus de 2 000 assiettes. C’est à lui que l’on doit les premiers signes de l’industrialisation à Limoges.

Pour répondre à la question, je dirai que le premier savoir-faire que nous perpétuons ce sont nos décors. Aujourd’hui nous sommes les seuls à avoir une imprimerie de chromolithographie en interne, ce qui nous permet de vraiment maîtriser l’ensemble de nos décors. Nous faisons partie des dernières manufactures à travailler la porcelaine en relief ou en incrustation avec des artisans qui repeignent à la main, cela fait partie de notre identité et de notre histoire.

Nous repoussons sans cesse les limites de la matière et de nos savoir-faire.

Infini Arc-en-Ciel Haviland
Crédit photo : Haviland

Haviland a rejoint le groupe Financière Saint-Germain en 2015, quelles orientations avez-vous souhaité donner à cette manufacture historique ?

Il a déjà fallu redresser la barre après le dépôt de bilan de la manufacture, rassurer les artisans, les fournisseurs et nos clients, cela a été un énorme challenge que nous avons réussi à relever en quelques années. Il était important de montrer qu’Haviland pouvait toujours honorer sa réputation en matière de décors, nous avons donc continué d’écrire la légende en collaborant avec des artistes et des designers de renom.

En septembre, nous avons par exemple présenté deux nouvelles collaborations avec Christian Ghion et Victoria Wilmotte, ainsi que des nouvelles assiettes de présentation qui permettent de mettre en valeur des assiettes héritées de sa grand-mère en les customisant avec des couleurs un peu plus tendances.

Aujourd’hui, si Haviland continue à rayonner dans le monde, c’est grâce à l’humain.

Table Damassé Haviland
Crédit photo : Haviland

A t-il fallu innover également ?

Nous sommes un peu des magiciens de la matière, nous repoussons sans cesse les limites de la matière et de nos savoir-faire. Nous ne nous refusons rien, même si cela prend des années avant d’aboutir à un produit commercialisable. Et si les arts de la table restent notre cœur de métier, à nous aussi de pouvoir aller chercher une nouvelle clientèle et l’étonner avec des pièces d’exception. Les innovations sont généralement d’ordre technique afin de pouvoir réaliser des pièces d’exception, mais elles peuvent aussi concerner les textures, les formats, les couleurs.

Il faut aussi que nos porcelaines s’adaptent aux contraintes quotidiennes, c’est pourquoi nos recherches permettent de créer des assiettes de plus en plus résistantes en machine ou adaptées aux contraintes de l’hôtellerie et de la restauration. Nous souhaitons également nous inscrire dans une démarche écologique, aussi nous privilégions les circuits courts en travaillant avec des artisans locaux et pensons des packagings de plus en plus recyclables.

Haviland
Crédit photo : Haviland

Pourquoi est-ce important de produire encore à Limoges ?

C’est important que nous restions à Limoges et en France parce que cela est gage d’une qualité que personne n’arrive à égaler dans le monde. A nous de nous battre pour que ces savoir-faire qui contribuent au rayonnement de la France et qui font partie de notre identité, restent en France, qu’ils soient transmis aux nouvelles générations pour continuer de repousser ses limites. Aujourd’hui, ce qui rend les pièces uniques et qui fait que la maison Haviland continue à rayonner dans le monde, c’est l’humain.

Avez-vous gardé un lien privilégié avec le marché américain ?

Haviland a la particularité d’avoir créé de très beaux services pour la Maison-Blanche, donc effectivement nous avons gardé ce lien fort avec les Etats-Unis où nous avons une filiale. Toutefois, le marché se tourne aujourd’hui vers de nouveaux horizons comme le Moyen Orient, la Russie et l’Asie.

X