Rencontre Avec

Patrick Jouin

Le design comme une science

Né en 1967 à Nantes, fils d’un ingénieur mécanique, Patrick Jouin sort diplômé de l’École Nationale Supérieure de Création Industrielle (ENSCI) en 1992. Il fera ses premières armes, chez Thomson Multimédia, avant d’être recruté par Philippe Starck pour intégrer ses équipes en tant que responsable du mobilier industriel.

Patrick Jouin prend assez vite son envol en créant son agence dès 1998. Il se consacre alors à des domaines divers, comme l’architecture intérieure, le design industriel et la scénographie. Ses collaborations de l’époque sont prestigieuses puisqu’il travaille auprès de grandes marques comme Renault, Alessi, Kartell, Ligne Roset, Fermob…

Mais c’est sa rencontre avec Alain Ducasse en 1999 qui va le connecter à l’univers de l’art de la table, la collaboration avec ce chef de renom l’amenant à accompagner la conception de quatre restaurants dont celui du Plaza Athénée et le Jules Verne au 2nd étage de la Tour Eiffel et surtout à la création de la forme Wave pour la faïencerie de Gien.

En 2003, il est élu créateur de l’année par le salon Maison et Objet, et en 2004, il sera consacré designer international de l’année par le salon du Meuble de Paris.

Crédit photo : Thomas Duval

Patrick Jouin se charge également de la boutique du joaillier Van Cleef & Arpels place Vendôme à Paris, toutefois il reste en lien avec l’architecture et le mobilier urbain, puisqu’en 2004 il transforme la gare de Lille Flandres, et qu’il est également le concepteur du célèbre Vélib.

Il a un faible pour les technologies très avancées, qui permettent de révolutionner la conception et le modelage des objets, permettant ainsi la mise en place de process de fabrication très innovants, comme la sculpture d’objets en 3D par exemple.

Crédit photo : Thomas Duval

Aux côtés de la faïencerie de Gien, Patrick Jouin redonne aussi une seconde jeunesse au célèbre et traditionnel « Oiseau de Paradis » de la marque, en revisitant la forme « coquille » avec la collection « EVOL><LOVE » qui se veut résolument moderne : la couleur dominante devient le blanc ivoire et le festonnage des courbes confère un style contemporain à cette nouvelle ligne.

Pour cette collection, Patrick Jouin a veillé à garantir l’harmonie avec les autres lignes de la marque, offrant ainsi la possibilité originale de personnaliser les assemblages en mêlant les différentes collections.

 

Patrick Jouin
Crédit photo : Patrick Jouin

En 2010, Patrick Jouin signe également pour Puiforcat la nouvelle ligne de couverts et accessoires en acier « Zermatt ». Parmi les créations majeures de cette ligne innovante, une fourchette à trois dents et un couteau à la forme originale, dont la particularité est qu’une fois posée, la lame ne touche pas la table.

Depuis 2010, la collection « EVOL><LOVE » de la faïencerie de Gien fait partie de la collection du Centre national d’art et de culture George Pompidou de Paris, qui lui a consacré l’exposition « La substance du design ». En 2011, Patrick Jouin reçoit le prix Compas d’Or pour la casserole « Pasta Pot » réalisée pour Alessi. Son style est souvent qualifié de « discret et dépouillé », alliant tradition et modernité.

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux