Le designer Bruno Moretti et le chef Guy Savoy
Crédit photo : Tarrerias Bonjean
Rencontre Avec

Tarrerias Bonjean (TB) et Guy Savoy

L’accord parfait entre un coutelier, un chef trois étoiles et un designer.

Au cœur de la ville de Thiers, le chef triplement étoilé Guy Savoy et le designer Bruno Moretti ont travaillé main dans la main pour réaliser des couteaux uniques, à la forme primaire et fluide. Leur réalisation a permis de réunir deux univers : celui de la cuisine et de la table.
Fabriquées par le coutelier Tarrerias Bonjean (TB), les collections sont aujourd’hui disponibles dans la cuisine et sur les tables du chef triplement étoilé Guy Savoy.

Un couvert a été mal conçu ? Trop tard, c’est fait ! C’est à partir de ce constat que s’associent le designer Bruno Moretti et le Chef cuisinier Guy Savoy, et se tournent vers la coutellerie historique Tarrerias Bonjean. Leur objectif commun est de créer une continuité entre la cuisine et la salle à manger, d’inventer des objets à usages multiples, au service de celui qui fait, de celui qui déguste mais aussi du plat lui-même. La gamme « Thau », conçue pour la cuisine, et la gamme « Ulu & Savik » dessinée pour la table ont ainsi vu le jour.

Couteau TB ULU & SAVIK
Crédit photo : Laurence Mouton, Studio Gibert, TB.

Stage d’observation en cuisine

Le Chef et le designer aiment à se retrouver pour discuter et échanger autour de leurs métiers respectifs. De ces rencontres qui ont lieu au bord de l’étang de Thau (le plus grand plan d’eau de la région d’Occitanie), ils vont tirer le nom de leur première collection ainsi que l’inspiration de la forme du couteau, proche de celle d’un poisson.
Ensuite, c’est en cuisine que cela se passe. « Bruno est venu en cuisine observer notre travail », confie le Chef. « J’ai découvert que chaque cuisinier avait un couteau de prédilection », ajoute Bruno Moretti. C’est en le suivant en cuisine, dans le feu de l’action, qu’il réalise à quel point l’objet peut être glissant tant on y exerce une pression, et aussi comment les lames en acier trempées sont de meilleure qualité que d’autres.

Des couteaux adaptés aux hommes et aux usages

Fort de ses observations, il décide de prolonger le manche et de donner une nouvelle inclinaison à l’entablure*. « J’ai voulu travailler sur le confort, l’aisance, la sécurité, l’efficacité », explique le designer. « La couleur noire de la lame, est dû au traitement anti corrosion qu’elle a subi. Cela permet de créer une continuité entre les deux parties », continue-t-il de préciser.

Ces couteaux répondent à une vision « radicale » des arts de la table.

Couteau TB cuisine
Crédit photo : Laurence Mouton, Studio Gibert, TB.

Des couteaux de table dans leur plus simple expression

Sortie de la cuisine, Guy Savoy et Bruno Moretti continuent leurs réflexions du côté de la salle à manger et donnent naissance à une très attendue collection de couteaux de table : la collection Ulu & Savik. « Si nos ustensiles de cuisine sont exceptionnels, ceux de nos tables doivent l’être aussi ».
Composée de couteaux de différentes tailles, la collection Ulu & Savik étonne par le choix d’une ligne très sobre et épurée. Cette simplicité presque déconcertante leur donne une apparence brute, voire agressive : « ces couteaux ont été ramenés à leur expression la plus simple », précise Guy Savoy. Avec leur manche en carbone, un matériau peu commun sur les tables des restaurants gastronomiques, ces couteaux répondent également à une vision « radicale » des arts de la table, et marquent le point d’orgue de ce partenariat.
Le nom de cette collection est d’origine inuit et sonne comme une invitation au voyage vers des horizons blancs au froid extrême. Ce peuple a toujours utilsé un couteau pour les femmes « Ulu », et un autre pour les hommes, « Savik ».
Une idée que Guy Savoy a souhaité reprendre car il sait d’expérience que la façon de chacun de s’emparer et de tenir un couteau est différente entre l’homme et la femme.

Couteaux Ulu & Savik
Crédit photo : Tarrerias Bonjean Couteaux Ulu & Savik

Tarrerias Bonjean sur instagram

Tarrerias Bonjean (TB), la rencontre de la tradition et de l’innovation

Les pièces uniques qui composent ces deux collections sont fabriquées par Tarrerias Bonjean (TB), PME familiale labellisée Entreprise du Patrimoine Vivant (EPV) en 2011 et spécialisé sur le marché français de la coutellerie de ménage et de cuisine.
Coutelier à Thiers depuis 1648, sa particularité est d’avoir conservé et intégré tous les processus de fabrication, du design à la réalisation. C’est elle qui a conçu et fabriqué le manche en acétate de cellulose des couteaux de cuisine de la collection « Thau ». « L’acétate de cellulose est un matériau naturel, très résistant et hypoallergénique, au contact doux et pouvant être utilisé dans la durée », précise l’entreprise Tarrerias Bonjean, qui garde jalousement ses secrets de fabrication.

*Entablure : la ligne de démarcation entre la lame et le manche du couteau.

X