Crédit photo : Chef & Sommelier
Savoir-Faire

Chef & Sommelier

Naissance « d’une perle rare », le Krysta

Sonorité, féminité, solidité, ces trois termes résument à eux seuls ce matériau unique : le Krysta. En réponse à une forte demande des professionnels de l’hôtellerie, de la restauration et du vin ; le Groupe Arc a développé un verre qui résiste à une utilisation intensive tout en conservant transparence et éclat. L’objectif : restituer les couleurs et les saveurs des meilleurs vins. Rencontre avec Laurent Chignon, responsable de la marque Chef & Sommelier.

Plusieurs étapes ont été nécessaires pour aboutir au Krysta, dont celle d’observer le marché et de comprendre les attentes des consommateurs, surtout de la clientèle haut de gamme. « Nous nous sommes rendus compte que si les verres en Kwarx ne s’érodent pas et savent faire face aux agressions des détergents, cela ne suffisait plus ; notamment parce que le niveau d’exigence de nos clients est plus élevé. Ils souhaitent des verres toujours plus résistants, mais aussi et surtout plus éclatants, plus brillants, plus beaux pour répondre aux exigences des Arts de la Table », commente Laurent Chignon.

Ce bijou et trésor d’innovation est une alternative au Kwarx, créé il y a 10 ans : « Le Kwarx offrait déjà aux restaurateurs et hôteliers des verres à la fois beaux et très résistants aux lave-vaisselles industriels », continue le responsable de la marque Chef &Sommelier.

Du Kwarx au Cristallin : allier force et finesse

Le passage du Kwarx au Cristallin constitue donc une première étape importante pour le Groupe Arc. « Les verres en Cristallin sont beaucoup plus fins, plus légers et plus élégants que les verres en Kwarx mais sans pourtant être moins solides, bien au contraire. Avec le Cristallin, nous avons ouvert la voie à une expérience utilisateur supérieure à celle dont on bénéficiait avec le Kwarx ».

Mais le groupe international ne s’arrête pas là et souhaite pousser l’innovation bien plus loin en imaginant un matériau aux qualités encore supérieures. « Nous avons voulu créer un nouvel ADN de marque en apportant un traitement encore différent au Cristallin pour aboutir au Krysta ; C’est un matériau unique qui allie les bénéfices du Cristallin et du Kwarx », explique Laurent Chignon. Avant d’ajouter : « Nous avons choisi le K de Krysta pour rappeler le Kwarx dont il est issu ; et le Y pour le côté scientifique. « Krysta », c’est aussi le diminutif de « Cristallin » ».

Crédit photo : Chef & Sommelier

Krysta: innovation ou révolution ?

De par les traitements additionnels qu’il subit, le Krysta est 30 % plus résistant qu’un Cristallin classique : « On maintient également les mêmes traitements que ceux apportés au Kwarx pour préserver la résistance des verres au lave-vaisselle », détaille Laurent Chignon. Par conséquent, le Krysta supporte jusqu’à 2 000 cycles de lave-vaisselle industriel.

Mais l’autre atout majeur du Krysta, c’est qu’il répond à presque toutes les exigences des Arts de la Table. « La norme internationale impose 3 niveaux de transparence : le glass, le pire glass et l’ultra pire glass ; avec le Krysta, nous voulions atteindre le troisième niveau, et nous avons réussi, raconte le responsable de la marque. Et les verres en Krysta restituent exactement la couleur du vin.

Et enfin, le dernier gage de qualité indéniable de ce matériau est sa sonorité : « Lorsqu’on trinque avec des verres en Kwarx, le son est plus sourd ; avec le Krysta, le son est clair, long, prolongé. Le fait de pouvoir vivre cette expérience est important. En France comme à l’étranger, c’est un gage de qualité à la fois pour les restaurateurs et les convives (…) Le Krysta s’inscrit à la fois dans l’art de vivre à la française et dans un futur que nous imaginons fait de toujours plus d’innovations », termine Laurent Chignon.

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux