Savoir-Faire

Degrenne x Starck

Les arts de la table 2.0

Il fête cette année son 95ème anniversaire et le temps ne semble avoir aucune prise sur lui, bien au contraire ! En s’adressant au designer Philippe Starck, la maison Degrenne offre à l’économe une seconde jeunesse. Un relooking complet pour cet objet iconique près d’un siècle après son entrée très remarquée dans nos cuisines.

La renaissance d’un basique

Né à Thiers dans le Puy-de-Dôme, capitale incontestée de la coutellerie française, l’économe doit sa création au fabricant de sabres Victor Pouzet en 1923. L’ustensile libère la ménagère de la fameuse corvée de pommes de terre en promettant dans ses réclames « 30% de temps et de pommes de terre sauvés » et comme une évidence, trouve sa place dans le tiroir de la cuisine. Mais quelques décennies plus tard, la cuisine n’est plus le territoire exclusif de la ménagère et la maison Degrenne l’a bien compris.

Derrière les fourneaux, hommes et femmes se partagent volontiers le tablier, tandis que mitonner des petits plats devient un moment de plaisir et de convivialité. Pour ces nouvelles tribus de cordons bleus, quelle meilleure association que celle d’une maison célèbre pour avoir démocratisé les arts de la table et d’un designer de renom qui réinvente un design accessible à tous.

Degrenne, un savoir-faire au service de l’innovation

Depuis sa création en 1948, la maison Degrenne n’a cessé de se réinventer avec l’ambition de conjuguer art de vivre avec panache, humour et élégance. Pour accompagner les grands et petits moments et s’inviter à toutes les tables, la maison décline ses collections en plusieurs gammes. Et lorsqu’elle décide d’étendre son savoir-faire à la cuisine et de revisiter l’économe, c’est sans hésiter qu’elle fait appel à un grand nom du design.

Crédit photo : Guy Degrenne

L’économe by Starck

Pionnier du design dans les années 1980, Philippe Starck doit son ascension fulgurante à un concept visionnaire, celui du « design démocratique ». Le créateur ne croit plus à un design uniquement réservé à une élite, mais à des objets rendus accessibles à tous par la production en série. La créativité du designer français semble sans limite, du tabouret au presse-agrume, de la buche de Noël à la box internet, du palace au yacht, rien n’arrête Philippe Starck, pas même le plus iconique des ustensiles de cuisine dont le design est inchangé depuis près d’un siècle.

C’est en épluchant des légumes avec l’ancestral outil que le designer remarque la position de sa main qui forme un angle. Pour épouser le geste, Starck repense la forme du manche de l’économe qui devient carré pour une meilleure prise en main. Dans son élan, il revisite le Flexi-conome, le couteau d’office et le couteau Bec d’oiseau auxquels il attribue le même manche sculpté.

De la cuisine à la table

Pour faire le lien entre la cuisine et l’assiette, Starck imagine toute une collection inspirée du manche sculpté de l’économe. Une collection « Outils de la table » dotée de lames tranchantes en acier qui se décline en une collection de couverts, couteau à pain, couteau de cuisine ou encore couteau pliant à glisser dans sa poche.

Degrenne x Starck, la websérie

A l’aube des années 1980, c’est par le petit écran que la Maison Degrenne acquiert une formidable notoriété en mettant en scène le cancre Guy Degrenne dans une série de spots publicitaires devenus cultes. C’est à nouveau de manière tout à fait inconventionnelle que la marque décide de communiquer sur sa collaboration avec Philippe Starck en lançant cette fois une websérie.

De Psychose au Dîner de Cons en passant par Les Visiteurs, chacun des 6 épisodes revisite avec humour les scènes cultes du cinéma. Un casting de choc – Frédérique Bel, Philippe Lacheau et Julien Arruti – et un humour décalé contribuent au succès de la série qui fait rapidement le tour des réseaux sociaux. Une nouvelle fois, la Maison Degrenne fait mouche.

X