Crédit vidéo : Comité Francéclat
Savoir-Faire

La céramique

Un univers complexe et méconnu

La céramique, art du feu ancestral

La céramique est non seulement apparue avant la verrerie mais a également précédé la métallurgie.

Le mot céramique nous vient du grec « keramos » qui signifie argile, mais dans les faits « les » céramiques sont divisées en 4 familles distinctes, chacune avec ses spécificités de composition, de cuisson, d’aspect esthétique et ses qualités finales: la terre cuite, le grès, la faïence et la porcelaine.

Alors que le grès et la terre cuite ont un aspect relativement brut, la faïence offre un aspect déjà plus fin. Cependant c’est la porcelaine qui atteint la plus parfaite délicatesse, avec une apparence presque translucide, due à sa composition plus complexe (kaolin, feldspath et quartz) et à sa cuisson particulière à haute température.

Nous devons l’arrivée de la porcelaine en France à Colbert, qui avait instauré des relations commerciales avec la Chine et a ainsi permis les premières importations.

Les techniques évoluent, les modes de vie également, et le goût des français pour la porcelaine s’affirme au fil des siècles. Des manufactures de porcelaine se sont installées en Europe, comme la célèbre manufacture de Meissen, mais c’est grâce à Louis XV et à sa favorite Madame de Pompadour qu’une manufacture française a pu être créée, d’abord à Vincennes avant d’être transférée à Sèvres.

La porcelaine, symbole de l’art de vivre à la française

À partir de 1768 on commence également à fabriquer de la porcelaine à Limoges, grâce à la découverte de ressources naturelles sur place. La porcelaine de Limoges est devenue au fil des années une des plus prisées au monde.

La porcelaine de Limoges symbolise le prestige mondial de la porcelaine française moderne, la ville abritant aujourd’hui les plus grandes maisons de fabrication de porcelaine mais également des ateliers d’art (émail et vitraux). La ville a donc acquis au fil des siècles une réputation unique au monde, et l’a même menée à constituer une « Route européenne de la céramique. »

La manufacture de Sèvres a de son côté traversé les époques et les régimes politiques pour devenir la manufacture nationale de Sèvres, toujours en activité aujourd’hui et renommée « Cité de la céramique » en 2010, avec le Musée national de céramique, puis en 2012 avec le musée national de la porcelaine Adrien-Dubouché situé à Limoges. La manufacture est résolument orientée vers des créations contemporaines.

La particularité de l’évolution technique dans le monde de la porcelaine : la mécanisation de la production n’a pas nui à la qualité des produits finis, bien au contraire. Mais surtout, c’est aujourd’hui un univers qui a su s’adapter, en mariant habilement savoir-faire traditionnel et innovations esthétiques. Les designers les plus audacieux mettent au défi les fabricants les plus célèbres pour faire de la porcelaine le matériau qui sait, toujours et encore, s’adapter à nos envies sans jamais rien perdre de son élégance.

X
X

Osez un dîner d’exception

participer

Gagnez un séjour à Londres et remportez un dîner d’exception dans un lieu insolite.