Crédit photo : Verrerie de Biot
Savoir-Faire

Les multiples facettes du savoir-faire verrier

Des luxueuses collections de cristal de Baccarat, de Saint Louis, ou encore de Daum, jusqu’à la richesse des designs contemporains des différentes marques du groupe Arc International, en passant par le savoir-faire inventif de La Rochère, les secteurs de la verrerie et de la cristallerie en France se distinguent par une grande diversité, au cœur de laquelle le petit artisanat réussit également à faire sa place.

Si le paysage du verre et du cristal français compte de nombreuses maisons renommées qui rayonnent non seulement sur le territoire national, mais aussi à l’étranger, l’artisanat local incarne, à sa façon, un autre visage du secteur verrier.

C’est dans les Alpes-Maritimes, à deux pas de la côte méditerranéenne, que se trouve un haut-lieu du savoir-faire verrier. A la fois atelier artisanal, vitrine internationale des métiers du verre et centre de création artistique, la Verrerie de Biot, dont les productions ont fait le tour du monde, doit sa réputation à sa célèbre technique du verre bullé et coloré.

Crédit photo : Verrerie de Biot

C’est en 1956 que l’aventure commence véritablement. L’ingénieur céramiste Eloi Monod, major de l’École de Sèvres, s’associe à un ancien verrier, Fidel Lopez, et à un jeune souffleur, Raymond Winnowski, pour faire construire une verrerie à Biot. A cette époque, à l’heure où les usines modernes se multiplient pour fabriquer du verre industriel, l’atelier de Biot produit artisanalement des pièces aux formes simples et rustiques, en s’inspirant des techniques de verre soufflé découvertes en Espagne et en Italie.

Afin de reproduire l’aspect des verres anciens qui contenaient quelques bulles accidentelles dues à un défaut d’affinage, Raymond Winnowski met au point un savoir-faire unique permettant d’emprisonner les bulles entre deux couches de verre. Le verre bullé de Biot était né. En apprenant à maîtriser les bulles, les maîtres-verriers ont changé la destinée de leur village.

Au début des années 1970, la famille Lechaczynski reprend le flambeau. Il s’agit certes de perpétuer ce savoir-faire unique du verre bullé, mais également d’encourager l’innovation, développer la marque et la préparer à son entrée dans le XXIe siècle. Aujourd’hui à la tête de l’entreprise, les enfants de la famille Lechaczynski, Anne et son frère Serge, s’activent à faire connaître au plus grand nombre la tradition du verre bullé tout en s’imposant dans l’univers des arts de la table. La petite verrerie d’autrefois a trouvé, dans l’essor du tourisme, un axe de développement fort. Attirant chaque année près de 700 000 visiteurs, l’entreprise est devenu un véritable site touristique qui se décline en plusieurs espaces ouverts au public.

Destiné à sauvegarder et à faire découvrir la technique du verre soufflé et bullé à un très large public, l’écomusée du verre de Biot a vu le jour à l’aube des années 2000. Enfin, la Galerie Internationale du Verre, dirigée par Serge Lechaczynski, a, quant à elle, vocation à être un lieu d´échanges et de découvertes entre les créateurs et leurs publics. Les créations des artistes internationaux qui travaillent le verre y sont mises en lumière lors d’expositions permanentes et de temps forts.

Crédit photo : Verrerie de Biot

Labellisée « Entreprise du patrimoine vivant » (EPV), la marque a généré, dans le petit village provençal qui l’abrite, un véritable dynamisme, à la fois économique et culturel, avec, dans son sillage, l’installation de nombreux ateliers de maîtres-verriers.

Mais la Verrerie de Biot n’en n’a pas oublié sa vocation première, célébrer l’art de vivre provençal à travers des collections déclinées en de multiples couleurs et qui ensoleillent nos tables.

Retrouvez la Verrerie de Biot sur Instagram

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux