Crédit photo : Q de bouteilles
Savoir-Faire

Q de bouteilles fait de la verrerie un « art de vivre »

A l’origine, une bouteille recyclée, à l’arrivée, une pièce unique

C’est autour d’une table que le projet Q de bouteilles voit le jour un soir de réveillon alors qu’une bande d’amis devise sur la vie des bouteilles de vin une fois bues. Plusieurs collections de verres recyclés plus tard, Q de bouteilles est aujourd’hui très apprécié des chefs étoilés comme des amateurs de design.  

Si l’histoire ne dit pas à quel point le dîner de réveillon de Gauthier Decarne, le fondateur de l’entreprise, était arrosé, une chose est sûre, le jeune homme se met rapidement au travail et imagine une nouvelle vie pour ces bouteilles vidées de leur contenu, mais témoins de souvenirs. Avec les moyens du bord, il découpe ses premiers verres avec du fil imbibé d’alcool à brûler et d’eau glacée pour créer un choc thermique. La méthode n’est pas tout à fait concluante mais l’idée se révèle prometteuse et mérite d’être explorée.

Crédit photo : Q de bouteilles

Un road trip sur la côte Atlantique

Pour perfectionner le façonnage de ses verres et produire à plus grande échelle, le jeune entrepreneur part à la rencontre des artisans-verriers de la Vallée de la Bresle, surnommée la « Glass Vallée » pour être le premier pôle mondial du flaconnage de luxe et de spiritueux. Dans ses cartons, Gauthier apporte les bouteilles vides récupérées chez les restaurateurs du Touquet, sa région natale. Entre les mains des verriers professionnels, les bouteilles sont transformées en une première série de 1500 verres.

En plus du recyclage et du design, ce qui plaît c’est que ce sont des produits qui racontent une histoire, et qui défendent des valeurs.

Gauthier Decarne

C’est pendant l’été 2016, alors qu’il sillonne la Côte Ouest, du Touquet à Biarritz à la rencontre de potentiels distributeurs, que l’aventure Q de bouteilles prend son envol. « Nous avons longé la côte pendant une dizaine de jours, c’est le temps qu’il nous a fallu pour qu’une vingtaine de concept stores acceptent de vendre nos verres et pour remplir notre carnet de commandes. Q de bouteilles était lancé ! ». Tout s’accélère alors et le jeune entrepreneur décide d’élargir son circuit de collecte de bouteilles auprès des restaurateurs, de s’acheter un camion et d’élire domicile dans la grange de ses grands-parents.

Crédit photo : Q de bouteilles

Recyclage, design et artisanat

Aujourd’hui, Q de Bouteilles s’est agrandie, dans son atelier de production installé à Cucq, dans le Pas de Calais, les artisans de l’équipe façonnent à la main chaque verre. Rien n’est automatisé et chaque pièce est unique.

Des bouteilles de vin recyclées en verres pour la table, des collections issues d’une technique artisanale, des lignes épurées siglées d’un simple Q… Gauthier l’avoue, en mêlant recyclage, design, artisanat « made in France » et œnologie, Q de bouteilles a tout de suite fait mouche, et les chefs étoilés comme Alexandre Gauthier, chef de « La Grenouillère », à Montreuil-Sur-Mer, ou Florent Ladeyn (photo ci-contre), chef et fondateur de « L’auberge du Vert Mont » ne s’y sont pas trompés. Ce sont désormais de nombreux restaurants qui mettent les verres à leurs tables, et quelques 150 boutiques qui proposent aujourd’hui les collections de la marque.

Crédit photo : Q de bouteilles

Danser, Débattre, Rire, Buller, Séduire…

« En plus de la notion de recyclage et de design, ce qui plaît aussi c’est que ce sont des produits qui racontent une histoire, une histoire qui est évoquée et qui suscite la curiosité pendant le dîner. C’est à ça aussi que servent les arts de la table, raconter des histoires, créer des moments de partage » explique Gauthier.

Chez Q de bouteille, arts de la table et art de vivre ne font qu’un. « Une bouteille est souvent le témoin d’un pas de danse, d’un débat, d’un éclat de rire, d’un jeu de séduction » affirme-t-il. Aussi, chaque gamme de verres, vases, bougies et coquetiers se décline en différentes teintes baptisées « Danser », « Débattre », « Rire », ou encore « Buller » !

Une collaboration avec un marbrier parisien

Gauthier ne s’arrête pas là et prépare pour mars 2019 une ligne de produits conçue avec un marbrier parisien. Ensemble ils ont dessiné une tasse à café, faite à partir d’une demi-bouteille de vin, dotée d’une coupelle en marbre ou encore une carafe avec un bouchon en marbre. Une jeune marque au concept original et dans l’ère du temps à suivre donc, et ce sans attendre qu’elle ne prenne de la bouteille.

X
X

Tentez de gagner 1 an de chef à domicile et plein d'autres cadeaux